Kinésithérapie Respiratoire

Bronchiolite du bébé et kinésithérapie respiratoire (Londres)

baby doctor

Comme tous les ans, d’octobre à avril, l’épidémie de bronchiolite refait surface. Cette maladie respiratoire qui atteint principalement les nouveaux-nés peut inquiéter les mamans qui ne la connaissent pas. Afin de vous rassurer, Baby Physio vous explique ce qu’est la bronchiolite et comment la traiter dans les meilleures conditions afin que votre bébé en souffre le moins possible.

Qu’est-ce que la bronchiolite :
La bronchiolite est une infection virale contagieuse généralement due au VRS (virus respiratoire syncytial) qui provoque l’inflammation des petites bronches des poumons du bébé. C’est une maladie facilement reconnaissable car elle se manifeste par un développement très caractéristique avec deux périodes très distinctes : au cours de la première période le bébé a le nez qui coule, une toux sèche et une respiration parfois sifflante. Puis vient la seconde période où la toux devient grasse et le bébé sécrète de plus en plus de mucus. Cette sécrétion de mucus dans les poumons du bébé est la réponse normale que le corps utilise contre l’inflammation des petites bronches. Les jeunes bébés n’ayant pas une toux assez forte pour expulser le mucus, ils n’arrivent pas à se dégager, le mucus s’accumule dans leurs poumons et le bébé a du mal à respirer normalement. Tout ces symptômes peuvent être un peu effrayants pour les mamans, mais il faut savoir que si le bébé est suivi correctement par un pédiatre lui donnant le traitement adéquat et un kinésithérapeute le dégageant par des séances de kinésithérapie respiratoire régulières, cette maladie n’aura aucune conséquence sur le futur des poumons de l’enfant.

Mais, bien que ce soit une maladie bénigne, il faut savoir rester vigilant car non traitée elle risque de se transformer en infection pulmonaire avec des risques d’hospitalisation pour détresse respiratoire.

Comment fonctionne la kinésithérapie respiratoire ?
Le but principal de la kinésithérapie respiratoire est de dégager le bébé de ses sécrétions qui l’empèchent de respirer correctement. Le kinésithérapeute nettoie tout d’abord le nez du bébé à l’aide de sérum physiologique et d’un mouche-bébé. Cela libère les voies aériennes supérieures et permet déjà au bébé de mieux respirer. Ensuite, il utilise une technique de dégagement pulmonaire que l’on appelle les AFE (augmentation du flux expiratoire).Cette technique consiste à accélérer le flux d’air lors de l’expiration, ce qui va pousser le mucus vers le haut des poumons et cela, jusqu’à ce qu’il se retrouve au niveau de la gorge. Le kinésithérapeute stimule alors le réflexe de toux du bébé et récupère ainsile mucus sans difficulté.

Les AFE se font par de simples pressions sur le thorax du bébé. Le thorax du bébé, encore majoritairement composé de cartilage, est très flexible et permet de réaliser cette technique sans aucun traumatisme pour l’enfant, d’autant plus qu’elles sont réalisées avec précaution par un spécialiste.

La kinésithérapie respiratoire est très efficace et permet de dégager le bébé en quelques séances journalières. Dés la première séance vous verrez que votre bébé respire mieux, mange mieux, dort mieux et récupère plus facilement car il n’a plus à lutter contre le mucus qui obstruait ses poumons. La kinésithérapie respiratoire est une technique manuelle, naturelle et non douloureuse, elle permet de réduire considérablement la durée de la maladie, évite le plus souvent l’utilisation d’antibiotiques et surtout évite la souffrance respiratoire du bébé.

Nos traitements sont couverts par les assurances Françaises, Anglaises et Internationales, dont Bupa Uk et Axa PPP

Pour prendre rendez-vous avec nos kinésithérapeute et ostéopathes à Londres 0207 125 0262 / 0782 455 3765

Si vous désirez recevoir nos offres et notre newsletter